Yinarupa Nangala

Yinarupa est née vers 1960, elle est la fille d’Anatjari Tjampitjinpa, l’un des membres fondateurs du mouvement pictural de Papunya Tula. A l’instar de Ningura Napurrula, dont elle était très proche, c’est en aidant Yala Yala Gibbs Tjungurrayi (v.1924-1998), un autre artiste influent et leur époux commun, à compléter le fond pointilliste de ses toiles que Yinarupa se familiarise avec les techniques modernes. Elle débute sa propre carrière de peintre en 1996 comme les autres femmes de Kiwirrkurra. Elle est aujourd’hui reconnue comme une artiste majeure et classique de la deuxième génération de peintres aborigènes.

Le travail brillant, d’une grande finesse, de Yinarupa est surprenant par sa gestion de l’espace et du rythme. Il rend perceptible les vibrations subtiles de la terre de Mukula que Yinarupa représente et qui est un lieu important pour la vie rituelle des femmes de sa famille. Ce site est notamment connu pour ses trous d’eau et l’abondance des graines d’acacia qu’on y trouve et qui sont transformées en farine, utilisée pour confectionner les « latjas », sortes de galettes consommées pendant les cérémonies.
A travers ses toiles et grâce à son talent, Yinarupa invite le spectateur à suivre avec elle le chemin ancestral qui parcourt le désert et lie la tradition à la modernité. C’est ce même chemin qui l’a menée vers le succès : en 2009, elle remporte le prix de la meilleure peinture lors du 26ème Telstra Award. En 2010, elle participe à la prestigieuse exposition «Art of The Western Desert» Papunya Tula Artists (Idaho, USA) qui la consacre en tant que l’une des meilleures représentantes de l’art Pintupi.

Ses œuvres font partie de prestigieuses collections : Art Gallery of New South Wales / National Gallery of Victoria / Harvard Art Museum, Cambridge, Massachusetts, USA