Tridacna

Matière d’exception, le bénitier fossile a donné naissance à des objets singuliers et éminemment précieux, prisés par les hommes de pouvoir en Mélanésie. Pour maintenir les prérogatives dues à leur position sociale, ces derniers se devaient d’afficher des insignes hors du commun. Contrairement aux sculptures en bois, le bénitier fossile résistant à la dégradation du temps, il a favorisé pour de nombreuses générations, la donation de père en fils de ces biens inestimables, ce qui a contribué à alimenter le caractère divin de certains objets. La difficulté de l’époque à acquérir de telles pièces s’est répercutée et amplifiée de nos jours. Cette pénurie  explique pourquoi pendant longtemps ces objets furent ignorés des occidentaux et pourquoi aujourd’hui si peu de prototypes subsistent dans les collections. Nul besoin d’être initié aux arts premiers pour appréhender le caractère exceptionnel de ces créations endémiques de l’Océanie. Ce livre est destiné à leur rendre la place qu’ils méritent au panthéon des œuvres d’art océaniennes.