FACE TO FACE, du 10 au 25 septembre – PARIS

HomeActualitéExpositionsFACE TO FACE, du 10 au 25 septembre – PARIS

Situé à Yuendumu à deux cent quatre vingt dix kilomètres de routes et de pistes d’Alice Spring, Warlukurlangu est un centre d’art aborigène, parmi les plus anciens du désert central, presque aussi vieux que Papunya. La renommée de certains de ses peintres l’a rendu célèbre dans tout le pays et au-delà des mers et des océans jusqu’aux berges de la Seine, pour les spécialistes d’abord, puis pour un public de plus en plus nombreux séduit par les couleurs et la variété des formes esquissées sur les toiles qui y sont produites. Car à Warlukurlangu au milieu d’un désert à la végétation rare et souvent jaunie par le soleil, au milieu des rochers où se lovent à peine visibles quelques rares trous d’eau qui abreuvent des arbres aussi tordus que vénérables, c’est toujours le printemps du bush, ce temps rare qui suit la pluie.
Comme Utopia à quelques centaines de kilomètres de désert de là, Warlukurlangu, et plus généralement Yuendumu, sont réputés pour leurs artistes femmes dépositaires des Rêves de leur père ou ceux de leur mère. Mémoire vivante, regard noir, peau burinée par des milliers de siècles d’une errance volontaire, sourire à peine esquissé ou lèvres fermées… voilà ce qu’une photographe australienne, Robyn Hills, a réussi à fixer dans une complicité toute féminine. Cette expo met en perspective les portraits des artistes de Yuendumu et une de leur création.